France-Maghreb, une histoire...

France-Maghreb, une histoire qui nous travaille...

 

Le projet "France/Maghreb une histoire qui nous travaille…" a démarré en 2007. Il s’est déroulé tout au long de l’année 2008 et se poursuit en 2009 et en 2010.

Il s’est donné pour objectif de participer à un meilleur dialogue et une meilleure connaissance de l’autre entre Français "de souche", Français issus de l’immigration et communautés d’origine maghrébine résidant en France. Notre action vise à éclairer la diversité des points de vue, des histoires, des cultures. L’art, le spectacle vivant, la lecture et la collecte de témoignages sont les supports de cette action. 

tract-web-1.jpg

Petit Historique :

En 2007, la compagnie La Lune Bleue a initié un projet large intitulé France – Maghreb, une histoire qui nous travaille…A travers des textes, des documents d’archives et une collecte de témoignages réalisée auprès de personnes ayant un lien avec cette histoire, nous nous proposions d’interroger ce rapport, dans un aller-retour entre l’hier et l’aujourd’hui, entre l’écrit, le littéraire et l’oral.

Ce projet faisait lui-même suite au spectacle A ceux qui n’ont rien dit – Temps 3, dans lequel il était question de la guerre d’Algérie de nos pères, le mien, celui de mon camarade de jeu, Fred Egginton, tous ces pères, tous ces jeunes appelés qui se sont tus et nous ont laissé un héritage en creux, un trou noir vide de mots.

L’histoire personnelle revisitée a ouvert une nouvelle page blanche, suscité de nouvelles questions ; Elle a pu céder la place à l’Histoire, aux histoires, à l’autre, tout simplement. France-Maghreb, une histoire qui nous travaille…Une histoire qui n’en finit pas de travailler notre société dans les profondeurs de l’inconscient, d’autant plus fortement que les non-dits sont multiples. La guerre d’Algérie, mais pas seulement… Les croisades… Le christianisme et l’islam… L’orient, l’occident… La colonisation… L’immigration… Autant de fils qui s’entremêlent, de strates qui se recouvrent et brouillent les pistes.

De ce projet "spéléologique" quatre spectacles sont nés en 2008 et 2009, dont deux créés à partir des interviews recueillies : Les débuts de la colonisation en Algérie à travers le discours politique, 1841-1912 Isabelle Eberhardt, Notes et cahiers de route, Algérie 1903 Frères et sœurs, par-delà les frontières, dans les tourbillons de l’histoire Le visage de l’autre.

En parallèle, un ensemble d’une vingtaine d’interviews a été retranscrit et "nettoyé" pour être donné à la lecture. La richesse de cette parole n’a pas de prix, elle met à jour les liens étroits, historiques, économiques mais aussi affectifs et fantasmés qui unissent deux terres qui se regardent dans un étrange mouvement d’attraction/répulsion. Elle met des mots sur les tensions, les fractures, les blessures encore ouvertes, mais aussi les aspirations générées par cette histoire complexe.

 

Partenariats

Le projet 2007/2008 a été mis en place en partenariat avec Le Safran à Amiens, La Manekine à Pont-Sainte-Maxence (Communauté de Communes d’Oise et d’Halatte) et le territoire d’implantation de la Compagnie La Lune Bleue (Communautés de Communes de Combles, de Haute-Picardie et du Pays Neslois).

En 2009, l’action est essentiellement portée par la compagnie La Lune Bleue. Le Safran et la Communauté de Communes d’Oise et d’Halatte restent cependant partenaires du projet pour la diffusion du spectacle Le visage de l’autre.

Ce projet a reçu le soutien du Conseil Régional de Picardie et de l’Acsè.