A ceux 3, l'Algérie...

A ceux qui n'ont rien dit, Temps 3

L'Algérie de nos pères

Création 2007

 De Valérie Jallais


Conception : Valérie Jallais

Vidéo : Eva Jallais

Lumières : Didier Malaizé

Musique : Michel Schick

Scénographie : Caroline Thiroux

Costumes : José Gomez

Avec : Fred Egginton, Valérie Jallais, Michel Schick

 

« La guerre d’Algérie, quelles traces dans nos mémoires ? Enquête réalisée à partir des interviews de Jean-Claude Egginton et de Claude Jallais, nos pères… Interrogation des évènements. Tentative de compréhension de leurs séquelles, introspection pour éclaircir les nôtres. Tentative de reconstitution du puzzle pour éclairer le présent et construire un avenir apaisé. »

Les deux comédiens pistent sur scène la trajectoire intérieure de leur père. Là-bas, qu’ont-ils vécu ? Ils deviennent eux-même sujet de l’enquête. En quoi cette expérience a-t-elle pesé sur leur histoire familiale et sur la constitution de leur personnalité, à eux, les enfants ?

Photos de familles, images d’archives, bribes sonores d’interviews, fragments de textes, souvenirs d’enfance, restitution des interviews… Autant d’éléments hétérogènes qui se superposent dans nos imaginaires comme les couches d’un mille feuilles. L’espace de la scène est alors le lieu d’une question ouverte où ces éléments vont pouvoir être revisités, grattés, assemblés, pour tenter de dégager un sens, un début de réponse, de nouvelles questions.

Techniciens lumières et vidéo, musicien, opérateurs de cette mémoire fragmentée, sont sur scène. La musique nous entraîne, acteurs et spectateurs, dans l’espace « hors du temps » de notre inconscient. Immergés, les comédiens vivent l’enquête, pas à pas, du factuel à l’intime, entre identification et distanciation. Le théâtre permet un accès sensible à ces vécus, il permet de rassembler les morceaux pour sortir du trou noir.