Les jours de la barque

De Christian Estèbe

1996 / 1998

labarque1.jpg

Mise en scène : Valérie Jallais

Univers Pictural : Eva Jallais

Avec : Dominique Chaix

Ce projet associe un texte littéraire et un travail pictural qui partent tous deux du portrait photographique pour interroger le devenir humain. L’instant magique du théâtre permet au public des allers-retours entre le vu, l’entendu et ouvre un nouvel accès à la perception des œuvres en créant l’espace temps propice à la dérive imaginaire et sensitive de chacun.

Le spectacle se joue dans l’espace d’exposition faiblement éclairé par quelques servantes, sans décor, au milieu des spectateurs. A la croisée des deux œuvres, un tableau réalisé par Eva Jallais met en scène la photo de la mère, image au cœur du récit de Christian Estèbe et véritable partenaire du comédien.


labarque2-2.jpg

Un Spectacle :
Il y aurait d’abord un livre dans un espace peuplé d’images fantômes ; le spectateur pourrait y circuler ou s’asseoir sur la chaise offerte… Puis viendrait la voix. L’homme lirait les mots de l’autre et lentement deviendrait cet autre, pour un zeste de spectacle.
De quoi s’agit-il ?
De presque rien, " d’une fleur blanche qui s’échappe d’un massif vert un après-midi de printemps", de quelques photos que l’on tente de rassembler pour reconstituer le puzzle d’une vie…


"J’ai hérité d’une autre photo que j’aime beaucoup, prise autour des années cinquante, une photographie de rêve. Elle est comme j’aurais toujours voulu la voir et comme je ne l’ai pourtant jamais vue. Une sorte de vahiné, une femme prête à entrer dans un roman d’amour. (…)
Mais que cette photo vienne à disparaître, et ce temps d’un coup sera englouti, ce temps si court où elle exposait ses bras nus et cette robe blanche à la caresse éphémère d’un dimanche radieux.
"

Christian Estèbe

sans-titre-10-1.jpg